Constat amiable, expertise médicale, indemnisation :
de nombreux pièges à éviter

Que faire en cas d’accident ?

Vous devez dans un premier temps établir un constat ou une déclaration de sinistre.

Ce document précise les informations sur les circonstances de l’accident et permet de déterminer la responsabilité des conducteurs impliqués.

Ensuite, vous devez transmettre ce document à votre assureur, par courrier en recommandé (avec accusé de réception de préférence) dans les 5 jours suivant l’accident.

(source : Service-public.fr)

Attention : pensez à bien remplir le recto du constat, cocher les cases en accord avec le tiers impliqué, et le signer uniquement si vous êtes d’accord sur les circonstances de l’accident.

En cas de désaccord, ou bien si le tiers refuse de signer le constat :

Relevez le numéro d’immatriculation du véhicule.

Essayez d’obtenir le témoignage des personnes qui ont assisté à l’accident ou l’intervention d’un agent de police ou d’un gendarme.

Remplissez le constat en signalant le refus de l’autre conducteur.

(source : Service-public.fr)

En cas d’accident corporel :

Il faut prévenir les services de police ou de gendarmerie.

Faites établir un certificat médical par l’hôpital ou un médecin précisant vos dommages corporels et adressez-le à votre assureur.

(source : Service-public.fr)

L’expertise médico-légale

La compagnie d’assurance devra missionner un Médecin Expert diplômé de Réparation Juridique du Dommage Corporel. A l’issue de l’expertise, ce médecin rédigera un rapport avec son évaluation des dommages.

Attention : Ne jamais être seul face au médecin missionné (rémunéré) par la compagnie d’assurance ! En effet, l’expérience nous montre que le seul statut de médecin expert n’apporte pas l’assurance d’une impartialité dans l’évaluation du dommage.

C’est pour cela que nous mettons systématiquement en place une mission d’expertise contradictoire avec un médecin conseil de recours indépendant des compagnies d’assurance.

Ce médecin a pour fonction d’assister les victimes lors de cette expertise et d’apporter un autre regard sur les préjudices. Cela permet une évaluation au plus juste de ces derniers en vue de l’indemnisation de l’accident.

Pour les victimes non responsable, et or dossier de responsabilité médicale, SOS RECOURS fait l’avance des frais d’expertise. Maillon essentiel dans notre travail pour les victimes, cela nous permet de vous garantir la présence d’un médecin conseil de qualité, indépendamment de ses conditions de ressources.

L’Indemnisation

Nous n’avons pour but que la réparation intégrale du préjudice.

Nos juristes spécialisés en réparation des dommages corporels se chargent d’effectuer le chiffrage de l’ensemble de vos préjudices (temporaires ou définitifs) et de présenter les réclamations à la compagnie d’assurance.

Si le dossier doit prendre une tournure judiciaire, SOS RECOURS est partenaire de plusieurs cabinets d’avocat spécialisés en dommages corporels.